La respiration est souvent considérée comme acquise: nous n’avons pas besoin de réfléchir pour respirer. Notre corps s’en charge seul de manière automatique. Alors pourquoi devriez-vous vous en soucier? 

La respiration est en effet un mécanisme automatique du corps pour subvenir à vos besoins vitaux. Elle se contente du minimum: vous garder en vie. 

C’est déjà pas mal me direz vous… mais il est possible d’en retirer beaucoup plus en seulement quelques minutes par jour. Quelques minutes par jour qui changeront votre vie pour le meilleur.

 

Pour cela, il existe un outil puissant: la pleine conscience du souffle.

 

Prendre conscience de notre respiration peut paraître quelque peu basique pour beaucoup: savoir inspirer et savoir expirer sont choses acquises pour les pratiquants de yoga et autres adeptes du bien-être. 

Mais croyez-moi, cela ne s’arrête pas là. Par la pleine conscience du souffle et des exercices appropriés, vous pourrez atteindre un état supérieur sur les plans physiques, mentaux et énergétiques.

 

D’abord, je vais vous parler des trois raisons principales qui rendent la respiration consciente si intéressante. Puis je vous expliquerai comment la mettre en place dans votre vie grâce à des exercices simples.

 1) La respiration consciente augmente votre capacité de concentration et réduit la fatigue grâce à l’apport en oxygène

 

La respiration automatique inconsciente est courte et superficielle: l’air inspiré gonfle uniquement la partie supérieure des poumons. Comme je vous le disais, cela est suffisant pour vous maintenir en vie. 

 

Lorsque vous commencez à observer votre souffle de manière consciente, le rythme ralentit immédiatement et vos respirations sont plus profondes. 

 

Il est possible, de manière progressive, de rendre ce souffle encore plus profond: vous allez gonfler l’intégralité des poumons et faire rentrer beaucoup plus d’oxygène dans votre corps.

 

Plus votre respiration est profonde, plus vous oxygénez votre corps.

 

L’oxygène inspiré est directement absorbé dans le sang pour aller nourrir vos organes qui en ont besoin pour bien fonctionner.

 

Une respiration consciente permet donc une meilleure oxygénation de tous vos organes et notamment de votre cerveau.

Concrètement, à quoi ça sert d’avoir un cerveau suffisamment oxygéné?

  • Vous ressentez moins de fatigue
  • Vous êtes capable de vous concentrer plus facilement
  • Vous vous libérez du stress et de l’angoisse

 2) La respiration consciente apaise et clarifie vos pensées grâce à la stimulation du système nerveux

 

Votre système nerveux présente trois parties auxquelles la respiration est intimement liée. Deux d’entre elles vont nous intéresser aujourd’hui: 

  • Le système nerveux sympathique: il prépare le corps à l’action et le prépare à faire face à une situation de stress. La respiration est superficielle et rapide.
  • Le système nerveux parasympathique: il calme le mental et les fonctions vitales. La respiration est lente et profonde.

 

Vous l’aurez compris, le bon équilibre entre les deux parties du système nerveux est absolument essentiel pour votre santé. 

 

Pourtant, dans nos modes de vie actuels, le système nerveux sympathique est largement sur-développé. C’est-à-dire que nous percevons de nombreuses situations du quotidien comme une situation de danger et cela a de lourdes conséquences: perte du sommeil, stress constant, faible concentration, anxiété…

 

C’est pour cette raison que la respiration consciente va avoir un effet si important: elle stimule le système nerveux parasympathique et rétablit l’équilibre.

 

Grâce à la pleine conscience et à la profondeur du souffle, le rythme cardiaque s’apaise et le mental peut se concentrer sur autre chose que sur sa survie.

 

3) La respiration consciente favorise le maintien des capacités respiratoires au fil du temps.

 

Respirer profondément de manière consciente a également de nombreux avantages purement physiques.

Premièrement, cela entretient la souplesse de la cage thoracique. Le mouvement des côtes et de la colonne vertébrale est nécessaire pour pouvoir réaliser tous types d’activités le plus longtemps possible.

Deuxièmement, l’intégralité des tissus des poumons continue à être sollicitée. Si le souffle reste très longtemps superficiel, une partie des poumons peut perdre son élasticité et ne plus accueillir d’air: l’oxygénation du corps sera limitée.

Troisièmement, respirer profondément masse et stimule les organes digestifs. La respiration ventrale permet de créer de la souplesse entre les organes et la pression exercée sur ces organes les stimule.

 

Vous l’avez compris, la respiration consciente a le pouvoir de changer votre quotidien. Mais comment la pratiquer?

 

Lorsque l’on débute dans la pleine conscience, il est difficile de se concentrer sur le souffle et de tenir plus de quelques minutes en place. Rassurez-vous, c’est tout à fait normal. Comme pour tout exercice, la pratique régulière vous permettra d’évoluer.

 

Pour commencer, je vous conseille de démarrer avec un guide: une personne qui vous accompagne à la voix dans les différents exercices de respiration – appelés pranayama.

 

Il existe des dizaines d’exercices différents, certains plus difficiles que d’autres. Je vous conseille de commencer par les exercices suivants: la cohérence cardiaque, la respiration complète et la respiration alternée.

⬇️⬇️⬇️

Je vous accompagne dans la découverte de ces trois respirations:

 

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir:

  • une vidéo de 10 minutes de respirations alternées guidées (Nadi Shodana)
  • une vidéo de 10 minutes de cohérence cardiaque avec les explications pour pouvoir pratiquer cette exercice où que vous soyez
  • une vidéo de 5 minutes de respirations complètes guidées