L’alignement, c’est l’art de positionner son corps dans l’espace et plus précisément, dans les postures. 

Voici 5 bénéfices qui le rendent essentiel:

1) Développez une conscience subtile de votre corps

La connaissance de l’alignement dans les postures vous permet de prendre conscience de votre corps et de vos sensations dans la posture.  Grâce à cet apprentissage et à la pratique qui s’en suit, vous découvrirez les besoins et les limites de votre corps. 

Sachez que chaque corps est unique et que votre squelette ne ressemble probablement pas à celui de votre professeur(e). Il n’y a donc absolument aucun intérêt à copier une posture réalisée par quelqu’un d’autre car elle ne sera probablement pas reçue de la même manière par votre corps. 

Formez-vous pour développer une conscience subtile de votre corps et apprenez à pratiquer les postures de manière à ce que VOTRE corps en bénéficie.

Avec le temps, vous ressentirez toutes les petites actions dans votre corps. Par exemple, vous ressentirez votre diaphragme se contracter quand vous inspirez ou alors les muscles du périnée se contracter simplement en ayant bouger votre bassin.

La connexion créée avec votre corps ne sera pas que physique – vous apprendrez à vous connaitre sous tous les plans.

2) Evitez les blessures

La conscience développée de votre corps vous permettra d’entendre les messages qu’il vous envoie.

Pour éviter les blessures, il faudra écouter ces messages et les accepter (en laissant parfois l’ego de côté…).

En effet, lorsque vous ressentirez des petites gênes dans votre corps de manière répétée, vous pourrez les interpréter et essayer de travailler différemment.

Vous serez capable d’adapter les postures à votre corps – et non pas le contraire.

Dernièrement, j’ai rencontré une élève très souple qui pratique énormément d’écarts (Hanumanasana entre autres) de manière plutôt passive dans sa pratique depuis plusieurs années. Elle me racontait qu’elle a commencé à ressentir des gênes au niveau des hanches qui se sont transformées en douleurs. On a travaillé ensemble pour comprendre ces gènes et le résultat était logique: elle avait beaucoup de souplesse passive et aucun contrôle musculaire. Lorsqu’elle pratiquait ses écarts, elle se reposait essentiellement sur ses ligaments, et cela la blessait. Cette élève a dû ré-apprendre énormément de postures et accepter d’aller moins loin en créant de la stabilité au lieu d’entretenir une souplesse qui nuisait à sa corps. En quelques semaines, les douleurs étaient parties et sa pratique s’était métamorphosée.

Certaines personnes bénéficient d’une plus grande souplesse et d’autre ont besoin de construire de la force: il faut garder en tête qu’un bon équilibre est nécessaire pour la bonne santé du corps. Il n’existe pas de pratique générique qui bénéficie à tout le monde.

3) Retirez l’intégralité des bienfaits des postures

En étudiant l’alignement dans les postures, vous apprendrez toutes les subtilités de la postures: quel muscle engager, comment placer vos articulations et quelles conséquences cela a pour votre corps.

Les postures n’auront donc plus aucun secret pour vous et en fonction de vos besoins, vous pourrez choisir de vous installer dans une posture de telle ou telle manière.

Vous retirerez donc tous les bienfaits physiques mais aussi énergétiques des postures. 

4) Suivez un cours sans avoir à vous demander ce que vous devez faire

Après avoir étudié l’alignement, vous connaîtrez le détail des postures. Plus vous allez les pratiquer, plus votre positionnement sera intuitif. Vous n’aurez donc plus besoin de regarder votre professeur(e) ni de suivre les autres car vous aurez tout intégré.

Certains cours de Vinyasa Flow sont très rapides et il est parfois difficile de suivre le rythme dansant car on passe peu de temps dans les postures. 

Plus vous travaillerez les postures de manière consciente et plus vous y passerez du temps, plus vos transitions seront fluides et précises. 

Les cours rapides seront autant à votre portée que les cours plus lents dans lesquels les postures sont maintenues longtemps.

5) Apprenez à ressentir plutôt qu’a intellectualiser

L’apprentissage de l’alignement est complexe et prend du temps car il y a énormément d’informations à retenir. 

Il ne s’agit pas de mettre tout en place du jour au lendemain. Il s’agit d’expérimenter sur la durée une pratique plus consciente et adaptée à votre corps.

Au début, l’alignement prendra une place dans votre esprit lors de votre pratique et c’est normal. Mais plus vous allez avancer, plus votre alignement sera guidé par vos ressentis. 

Vos sensations guideront votre souffle et vous vous libérerez de la réflexion constante pour revenir à l’essence de la pratique du yoga: l’immobilité dans la pleine conscience.

Découvrez les bases de l’alignement conscient

avec notre formation gratuite de 5 jours:

Recevez 5 leçons en vidéo par email et apprenez à:

– utiliser vos pieds pour vous ancrer au sol et améliorer votre équilibre.

– placer vos mains sur le sol pour protéger votre poignet.

– stabiliser votre genou dans les postures pour éviter les blessures.

adopter une pratique durable et sécuritaire pour votre colonne vertébrale.

– ressentir le placement des articulations dans l’espace pour mieux vous positionner dans les postures.